Arnaque au «faux neveu»: piégé, un Genevois témoigne

«Tonton, je suis Aldo!» C’est par un coup de fil d’un prétendu neveu que les ennuis ont commencé pour Saverio*. Par solidarité familiale, ce Genevois d’une septantaine d’années a accepté de lui donner en urgence… 45 000 fr. Des économies perdues à jamais. Les arnaques aux faux neveux, policiers, plombiers, employés de régie sont en recrudescence. Mais comment peut-on encore se laisser piéger par ces «vieux» tours? «Au téléphone, il avait le même prénom, la même voix, parlait le même dialecte italien que mon vrai neveu!» confie Saverio, un retraité très alerte. L’histoire d’une affaire immobilière à conclure rapidement lui semblait plausible.

Source